Pauline H – bio

English

Pauline Hessenauer 

PhD Student
Evolutionary genomics

Biography

I have always been interested in biological sciences and I quickly adopted the famous quote, “Nothing in biology makes sense except in the light of evolution” from Dobzhansky. I completed a bachelor’s degree in Biology of Organisms, Populations and Ecosystems at Paul Sabatier university (Toulouse III), in Toulouse, France. I pursued a master’s degree specializing in Biodiversity, Ecology, Evolution at the same university. I completed an internship on the study of roe deer immunogenetics at the National Institute for Agronomic Research (INRA) of Auzeville, supervised by Erwan Quéméré. Currently, I am a PhD student at Laval University, in Quebec, Canada, supervised by Dr. Richard Hamelin and Dr. Christian Landry. I am working on the population genetics structure and the genomics of a fungal pathogen involved in a tree disease.

Research interests

One of my greatest interest is the study of evolutionary processes and their effect on population genetic structure. I like investigating contemporary genetic data to understand the underlying evolutionary history of organisms and the evolutionary forces that shaped them. I am also very interested in the host-pathogen dynamic, which I believe is one of the most challenging concerns nowadays. As a result of climate change and the numerous introductions of species beyond their native range, this directly and severely impacts the way organisms interact with one another.

Publications

Français

Pauline Hessenauer

Etudiante au Doctorat
Génomique évolutive

Biographie

Passionnée par les sciences du vivant depuis toujours, j’ai rapidement adopté la maxime de Dobzhansky : “Nothing in biology makes sense except in the light of evolution”. J’ai ainsi fait une licence de Biologie des Organismes, des Populations et des Écosystèmes (BOPE) à l’université Paul Sabatier (Toulouse III) à Toulouse, en France. J’ai poursuivi en master mention Biodiversité, Écologie, Évolution dans cette même université. J’ai réalisé mon stage de deuxième année de master en immunogénétique chez le chevreuil à l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) d’Auzeville, sous la direction d’Erwan Quéméré. Je suis actuellement étudiante en doctorat à l’Université Laval, à Québec au Canada, sous la direction du Pr. Richard Hamelin et du Pr. Christian Landry, et je m’intéresse à la génétique des populations du champignon pathogène provoquant la maladie hollandaise de l’orme.

Intérêts de recherche

Les processus de l’évolution et leur manière d’affecter la structure génétique des populations est un de mes principaux centres d’intérêts. J’aime analyser les données génétiques récentes pour pouvoir comprendre l’histoire évolutive des organismes, et les forces évolutives qui les ont façonnés. Je suis également très intéressée par l’évolution de la dynamique hôte/pathogène, qui est à mon avis un sujet primordial de nos jours au vu des nombreuses introduction d’espèces nouvelles dans les écosystèmes.

Publications